A PROPOS DES CHLORAMINES

Au CNO-NAP, tout le monde a lu la feuille plastifiée posée sur le cahier de présence !
Cette feuille invite les nageurs de notre club à prendre une douche savonnée avant de pénétrer dans le bassin.
La cause : la trop grande concentration de chloramines dans l’eau du bassin.

Pierre en premier, suivi d’autres membres du club, m’ont posé cette question :

Qu’est-ce qu’une chloramine ?

Après leur avoir fourni une réponse condensée sur le champ, je donne plus d’informations pour ceux qui se poseraient la même question.

D’abord, qu’est-ce qu’une amine ?


Une amine est une molécule organique dérivée de l’ammoniac NH3 dont un ou plusieurs atomes d’hydrogène ont été remplacés par un groupement carboné, noté respectivement R1, R2 et R3 (voir les figures ci-dessous).
Il existe trois classes d’amines :
Amine primaire

Amine secondaire

Amine tertiaire

D’une façon générale, les amines ont des odeurs désagréables. Elles ont été découvertes par Wurtz, en 1849.

Mais qui apporte ces amines dans l’eau de la piscine ?


Au cours d’une baignade, tous les apports de matière organique de la part d’un nageur devront être éliminés de l’eau. Ces rejets sont multiples et variés : sueur, salive, urine, sécrétion nasale, peau morte superficielle, reste de cosmétique, etc.

Au cours d’une longue séance d’entraînement intensif, un nageur peut libérer 1 litre de sueur !
Des études ont montré qu’un nageur peut libérer, par le seul fait d’entrer dans l’eau, quelques décigrammes d’urine.

Toutes ces matières organiques contiennent plus ou moins l’élément azote N.
En fonction du temps, de la température et par des réactions chimiques complexes et variées, elles finiront par former des amines ou des ions ammonium NH4+.
Ces composés chimiques, amines et ions ammonium, doivent être éliminés des eaux des piscines afin que celles-ci ne deviennent pas polluées, troubles et ne favorisent pas l’apparition d’algues et de micro-organismes dans l’eau de la piscine.

Comment éliminer ces amines ?

Chemistry Experiment Laboratory Drawing

L’élimination de ces amines ou de l’ion ammonium NH4+ s’effectue par une réaction d’oxydation due à l’ion hypochlorite ClO– ou à l’acide hypochloreux HClO.
Ces composés chimiques sont apportés dans l’eau par :
– du dichlore gazeux Cl2 qui se transforme dans l’eau en acide hypochloreux HClO,
– des produits chimiques contenant l’ion hypochlorite ClO–.

Conclusion :

(Amines + dichlore ou ion hypochlorite) DONNENT (chloramines + acide ou base)

Remarque :
Technologiquement, il est plus facile d’éliminer des chloramines que des amines.

Qu’est-ce qu’une chloramine ?

Une chloramine est donc un composé chimique résultant de l’action d’une amine sur l’ion hypochlorite ou l’acide hypochloreux suivant les réactions chimiques suivantes.
Pour des raisons de simplification, les réactions chimiques ne seront écrites qu’avec l’ion ammonium NH4+. Les réactions chimiques avec les amines sont semblables.

Chemist work in a laboratory. Professor conducts synthesis with distillation. Illustration Vector

Formation d’une monochloramine : NH4+ + ClO– …. DONNENT …. NH2Cl + H2O
Formation d’une dichloramine : NH2Cl + ClO– …. DONNENT …. NHCl2 + HO–
Formation d’une trichloramine : NHCl2 + ClO– …. DONNENT …. NCl3 + HO–

A pH neutre, c’est-à-dire voisin de 7 (eau pure), la formation de la monochloramine est majoritaire tant que la concentration molaire ClO-/NH4+ est inférieure à 1.
Cela ne veut pas dire que les di et tri chloramines ne se forment pas, elles se forment également mais en quantité beaucoup plus faible et ceci, en fonction du pH de l’eau.

Toutes ces chloramines sont plus faciles à éliminer de l’eau que les amines formées en premier lieu (voir la dernière rubrique).

Ces chloramines sont-elles dangereuses ?

1/ Si les chloramines ne sont pas en grandes quantités dans l’eau, elles ne sont pas dangereuses pour les baigneurs, compte tenu de la durée de leur l’exposition, même pour une baignade prolongée.

2/ En revanche, les chloramines peuvent être gênantes à court terme :
– si elles sont présentes en grandes quantités dans l’eau,
– si les nageurs s’entraînent longtemps, fréquemment et de nombreuses fois par semaines.
Dans ces conditions, elles provoquent des irritations oculaires et nasales ainsi que des picotements dans la gorge.

3/ D’autre part, toutes ces chloramines sont volatiles, et en particulier la trichloramine. Elles sont donc présentes dans l’air des piscines couvertes.

En conséquence, elles peuvent être dangereuses pour le personnel d’entretien, les surveillants de baignades et les maîtres-nageurs qui respirent l’air d’une piscine couverte pendant de longues heures et régulièrement au cours de leur vie professionnelle.

Sur certaines personnes exposées, elles peuvent déclencher de la toux, des irritations cutanées, des picotements aux yeux, de l’asthme et même des bronchites chroniques.
Les chloramines sont consignées comme substances provoquant des maladies professionnelles : elles sont donc considérées comme toxiques à long terme..

Les cheveux doivent être enfermés entièrement dans le bonnet ! !

Comment éliminer les chloramines de l’eau ?

1/ En premier lieu, par prévention, c’est-à-dire par une bonne hygiène des nageurs !
– Ne mettre son maillot de bain qu’au dernier moment en arrivant dans les vestiaires.
– Prendre une douche savonnée pour enlever toutes matières organiques indésirables, même les cosmétiques, les pommades anti-UV, les maquillages, …
– Enfermer entièrement ses cheveux dans son bonnet de bain.
– Passer dans le pédiluve avant d’entrer dans l’enceinte du bassin.
– Dire aux enfants de passer aux toilettes avant la baignade.
– Rincer sous la douche les objets qui vont aller dans l’eau du bassin, ils contiennent des matières indésirables attrapées lors de leur transport.

2/ En deuxième lieu, par action.
– Maintenir le pH de l’eau du bassin dans un intervalle idéal voisin de 7.
– Traiter l’eau par l’élément chlore régulièrement afin de ne pas dépasser les doses prescrites par les instances de la santé publique.
– Réaliser une bonne filtration et un bon brassage de l’eau qui éliminent une grande partie de ces chloramines.
– Vidanger si nécessaire l’eau du bassin en la remplaçant par de l’eau neuve.
– Bien ventiler les locaux de la piscine afin d’éliminer les chloramines volatiles présentes dans l’air.
– Apporter régulièrement de l’eau dans le bassin afin de maintenir son niveau idéal.

En principe, lorsque la concentration des chloramines est correcte, l’eau neuve introduite dans le bassin doit être de 30 L par jour et par baigneur.
Un jour de grande affluence, une piscine peut recevoir en moyenne 1 000 baigneurs, soit en eau neuve 30 m3, d’où une dépense de plus de 150 €.

2 commentaires sur “A PROPOS DES CHLORAMINES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *